Le Groupe BGFIBank, à la tête d’un consortium de banques pour le financement des infrastructures routières en Côte d’Ivoire

80 milliards de FCFA, environs 122 millions d’euros levés pour le compte du Fonds d’Entretien Routier (FER), l’organisme public en charge du financement des travaux d’entretien du réseau routier ivoirien.

Le prêt qui a pour objet de liquéfier les créances antérieures et financer les travaux à réaliser, est consenti pour une durée maximale de 5 ans au taux de 6.95%. Le FER devrait pouvoir accéder à la première tranche (40 milliards de Fcfa) au plus tard le 15 de ce mois, ce dont s’est réjoui Amédé Koffi Kouakou le ministre des Infrastructures économiques, présent lors de la signature de la convention.

« Ce qui tient le plus à cœur au Président de la République et au Premier ministre, c’est de payer la dette intérieure. Ce financement est une bouffée d’oxygène pour les entreprises qui vont pouvoir poursuivre leur développement », s’est-il réjoui.

Le bouclage du financement a été rapide, selon Marlène Ngoyi, Directeur Général de BGFI Capital, tête de file du consortium. Elle a exprimé la fierté des banques à appuyer l’Etat de Côte d’Ivoire dans son développement.

Après le financement de l’hôtel Radisson inauguré en mars 2016, cette nouvelle opération vient, une fois de plus, démontrer l’engagement du groupe BGFIBank, à travers sa filiale, à participer aux projets majeurs qui visent à renforcer la place de locomotive régionale de la Côte d’Ivoire.